TRADUCTION, COMMENT ÇA MARCHE ?
 
On considère que la vitesse moyenne d’un traducteur professionnel est autour de 2 500 mots par jour. Selon la technicité et le format du document à traduire, cette vitesse peut monter jusqu’à 3 500 mots par jour ou, au contraire, le travail peut prendre plus de temps.
Toutes mes commandes de traduction incluent deux auto-relectures avant livraison. Pour les projets particulièrement complexes, je peux aussi faire faire une relecture finale de votre texte par un relecteur indépendant.

COMMENT LES PRIX SONT-ILS CALCULÉS ?
 
En traduction, les tarifs sont souvent exprimés au mot-source et représentent une estimation de la quantité de travail et de l’expertise que le traducteur apportera au projet. Ils varient donc selon le degré de spécialisation ou de technicité du texte (qui peut demander beaucoup de recherches et de vocabulaire technique), la langue-source et le format du document à traduire (un communiqué de presse au format docx demandera peu de travail de formatage contrairement à un diplôme scanné en pdf).
Pour la relecture, les prix peuvent être calculés au mot-source ou à l’heure. Nous convenons ensemble, au moment du devis, du type de tarif qui a le plus de sens en fonction du travail à effectuer.
Tous mes devis indiquent clairement le prix total ou une estimation pour éviter les surprises, ainsi que le détail des tarifs appliqués et du volume, en toute transparence.

QU’ATTENDRE D’UNE RELECTURE ?
 
Il existe différents types de relecture.
Après avoir fait traduire, il peut être souhaitable de faire relire la traduction par un autre traducteur afin de s’assurer que le document final exprime au mieux le message du texte d’origine. Il ne s’agit pas de retraduire mais d’apporter un regard extérieur et complémentaire. Pour effectuer ce travail, je reprends le texte-source ainsi que d’éventuelles documentations de référence pour m’assurer de la précision terminologique et de la cohérence du texte traduit, dans son contexte.
Pour un texte destiné à la publication, un site web ou un mémoire universitaire, par exemple, vous pouvez aussi avoir besoin d’une relecture-correction, pour « polir » la qualité de la langue française, repérer les fautes de frappe, vérifier l’orthographe et éliminer les maladresses de style. Mon expérience de professeur de lettres m’a équipée des compétences nécessaires pour réaliser vite mais avec soin ce travail minutieux.
N’hésitez pas à me contacter pour savoir quel type de relecture correspond le mieux à vos besoins.

COMMENT ÉVALUER LE VOLUME DU TEXTE ?
 
Pour évaluer le volume de votre document, si c’est un document MS Word, LibreOffice ou OpenOffice, vous pouvez trouver le nombre de mots dans les Statistiques qui se trouvent dans les Propriétés du document (menu Fichier).
Pour d’autres formats informatiques ou pour des documents-papier, adressez-moi une copie ou un scan et je me charge de vous préciser le volume.